La vache qui rit

Dans ce supermarché de Washington, ils se sont fait une place en tête de gondole. Ces fromages pasteurisés, l’un célèbre pour sa vache tout sourire sur l’emballage, l’autre, un sachet de mini-fromages rouges. Des produits français qui séduisent de plus en plus les Américaines.

Il est bon. Je ne savais même pas que c’était français.

J’en achète pour moi, pour mes petits en-cas, c’est mieux qu’un hamburger ou qu’une sucrerie. C’est plus sain.

Plus sain, c’est en tout cas ce que défend ce médecin américain. Dans son livre de recettes pour régime paru en 2004, il recommande ces petits fromages pour le grignotage des Américaines pressées. Le livre est un succès, 6 millions d’exemplaires vendus. Les Américains fondent pour ce fromage fondu et, pour le fabricant, c’est un nouveau marché.

Pour le marché américain, il nous a fallu nous rapprocher le plus possible du goût du consommateur américain.

Du coup, le fromage est décliné là-bas en version allégée et avec des parfums variés. Même succès pour le petit frère, 8000 tonnes de Babybel vendus chaque année aux États-Unis contre 6500 en France. Conséquence, son fabricant va ouvrir une usine dans le Dakota du Sud. Mise de fonds, 91 millions d’euros. Un investissement record qui s’ajoute aux deux autres usines dans le Wisconsin et le Kentucky. Un succès pour le fromage industriel à la française.

«- Henry
– Oui.
– Si y en a pas avant midi, je change de crèmerie.
– Oh non, Lucie.
Si

Tout est parti de Franche-Comté, en 1921. À partir de fromages jugés invendables, les frères Bel lancent la crème de gruyère. Aujourd’hui, en Mayenne, où l’on fabriquait une partie de la production destinée aux États-Unis, les salariés ne veulent pas penser qu’il s’agit d’une délocalisation.

Ben, pour nous, c’est un bon signe.

Ben, c’est signe que ça marche très bien, quoi. Voilà.

Il y a quand même une petite crainte, même si, euh…

Pour l’instant, non, je pense pas, non, mais à l’avenir on sait pas, quoi.

Aujourd’hui, le groupe distribue ses fromages dans 120 pays, souvent classés dans les meilleures ventes, mais pas encore de quoi détrôner le numéro 1, l’Américain Kraft Foods et son fromage Philadelphia qui, lui, vient de débarquer en France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s