Benetton retire ses affiches du pape embrassant le cheikh d’al Azhar

[Source:Le monde des religions]

Sous la pression du Vatican, le groupe Benetton a décidé de retirer de sa prochaine campagne publicitaire l’une de ses affiches montrant un photomontage du pape Benoît XVI embrassant le cheikh de l’université d’al Azhar Ahmed al Tayyeb.

alt= »Photo-montage avec le pape Benoît XVI et le grand imam sunnite Mohamed Ahmed Al-Tayeb » />

Photo-montage avec le pape Benoît XVI et le grand imam sunnite Mohamed Ahmed Al-Tayeb

Habitué des campagnes provocatrices, des photographies chocs, le groupe Benetton n’a semble-t-il pas perdu la main. Unhate (littéralement « non-haine« ), le nom de sa nouvelle campagne publicitaire, propose plusieurs photomontages de personnalités publiques en train de s’embrasser sur la bouche : Barack Obama et le président chinois Hu Jintao, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, Mahmoud Abbas et Benyamin Netanyahou, tous se donnant le même langoureux baiser. Mais l’une de ces affiches, montrant le pape Benoît XVI embrassant le recteur de l’université d’al Azhar Ahmed al Tayyeb (une des plus hautes figures de l’islam sunnite), a provoqué, avant même sa diffusion officielle, l’ire du Vatican. « C’est un grave manque de respect envers le pape » a déclaré son porte-parole le père Federico Lombardi, annonçant « des démarches auprès des autorités compétentes pour garantir (…) le respect de la figure du Saint Père ».

Alors que la campagne publicitaire prévoyait la diffusion des affiches dans les magasins du monde entier, le groupe Benetton a finalement décidé de retirer le photomontage montrant le pape Benoît XVI en train d’embrasser l’imam Ahmed al Tayyeb. Le groupe s’est dit « désolé que l’utilisation de l’image ait heurté ainsi la sensibilité des fidèles » et a annoncé le « retrait immédiat de l’image de toute publication ». « Nous rappelons que le sens de cette campagne est exclusivement de combattre la culture de la haine sous toutes ses formes », a encore déclaré un porte-parole du groupe dans un communiqué. Présentée à Paris par Alessandro Benetton, vice-président du groupe, l’affiche du pape et de l’imam a été brièvement déployée à Rome et photographiée avant d’être diffusée sur le net. Pour le Vatican, la campagne de Benetton était une « démonstration évidente de la façon dont une publicité peut violer les règles élémentaires du respect envers la personne pour attirer l’attention à travers une provocation ».

Craignant sans doute des réactions violentes ou contreproductives, à la fois pour l’image du groupe et pour la compréhension du message, Benetton a préféré retirer la photo du pape et de l’imam, conservant toutefois les autres affiches de la campagne publicitaire, qui ne manqueront pas, à l’image de Mahmoud Abbas embrassant Benyamin Netanyahou, de faire parler d’elles. « Il s’agit d’images symboliques – avec une touche d’espérance ironique et de provocation constructive – pour promouvoir une réflexion sur la manière dont la politique, la foi, les idées, même si elles sont opposées et diverses, peuvent amener au dialogue et à la médiation », a ainsi expliqué Benetton.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s